Bâtiment de l’ambassade

A la fin du XIXème siècle, Riga ressemblait à de nombreuses villes d’Europe centrale et hanséatique avec ses pointes d’églises, ses toits de tuiles et ses petites ruelles qui s’enchâssent les unes dans les autres.
Facade du bâtiment - GIF

En 1873, le marchand allemand Jacob Hammer fit construire sur le boulevard de l’Héritier, réputé comme le plus beau de tout Riga, un riche hôtel particulier pour sa fille Nathalie Emma Mentzendorf. L’auteur de ce bâtiment à façade bleue n’est autre que Janis Fridrihs Baumanis, premier architecte letton à avoir obtenu une formation académique.

Plus la fortune de la famille s’agrandissait, plus le bâtiment s’anoblissait. L’aile de la partie droite du bâtiment, fut construite en 1876, fut complétée en 1878 par un bâtiment de service, une tour et un grenier. En 1879, d’après un plan de l’architecte G.Kron, une buanderie à deux niveaux fut érigée au milieu de la cour pour être ensuite transformée en bâtiment d’habitation

Salon de la résidence - GIF
Après la déclaration d’indépendance en 1918 cet hôtel particulier devint le siège de différentes ambassades étrangères dont la légation de France, celle d’Espagne et le consulat du Royaume Uni.

L’architecte Bernard Bielenstein, dans ses mémoires, témoigne :"Il y avait de magnifiques appartements dans la maison des Mentzendorf. Les représentants du grand monde faisaient tout leur possible pour s’installer dans ces appartements et se sentir ainsi comme maîtres et seigneurs. Madame Mentzendorf vivait seule dans un appartement de quatorze pièces. Un antiquitaire ayant fait fortune à Saint-Petersbourg voulait à tout prix obtenir cet appartement. Mais moi, j’étais absolument contre, tout comme Madame Mentzendorf. Un jour un officier est venu me voir et a exigé cet appartement...Je l’ai mis à la porte...Il s’est avéré par la suite que c’était l’aide de camp du président !"

En 1940, le bâtiment est nationalisé. En 1943, la direction générale de Lettonie de l’administration d’occupation allemande (Generalbewirk Lettland) s’y installe. Sous le régime soviétique, le bâtiment abrite le Parquet de la RSS de Lettonie. Le bureau du procureur général se trouvait dans le grand salon, où l’on arrivait par un escalier abondamment décoré. En entrant dans le salon du procureur on était frappé par la beauté des lieux : un parquet multicolore, des portes en bois sculpté, un plafond orné. Dans ce décor chargé, seuls les portraits de Lénine ramenaient à la réalité soviétique.

Après le recouvrement de l’indépendance, en 1991, l’ambassade de France s’est réinstallée dans ce bâtiment. M.Jacques de Beausse, premier ambassadeur de France en 1992 se souvient de ce bâtiment avant la guerre : "Mon père était alors ministre adjoint de la légation...Notre famille fut parmi les dernières familles de diplomates à quitter la Lettonie en Septembre 1940."
La France a, dès 1992, financé la rénovation de ce bâtiment historique, qui a retrouvé son aspect d’origine et son rôle dans la capitale lettone.

Dernière modification : 21/11/2016

Haut de page