Signature d’un accord de coopération entre le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et l’Université de Lettonie (UL) à Riga

Le directeur des relations internationales du CEA, M. Frédéric Journès était en déplacement mardi 5 juillet à Riga à l’occasion de la signature d’un accord de coopération entre le CEA et l’Université de Lettonie représentée par son recteur le Prof. Indriķis Muižnieks. Une réunion préalable a permis aux parties de souligner l’intérêt de la coopération scientifique et technique entre les deux institutions ainsi que les évolutions possibles de celle-ci suite à cet accord.

JPEG La signature de l’accord de coopération générale dans le domaine de la magnétohydrodynamique (MHD) s’est déroulée au centre académique des sciences naturelles de l’Université de Lettonie à Riga en présence de l’Ambassadeur de France en Lettonie M. Stéphane Visconti, et du Directeur de l’Institut français M. Gilles Bonnevialle. Le CEA était représenté par son directeur des relations internationales, M. Frédéric Journès accompagné pour l’occasion par le Dr. Christian Latgé, interlocuteur principal du CEA pour cette coopération. L’UL était représentée par son recteur, le Prof. Indriķis Muižnieks. M. Andis Geižāns, directeur de cabinet du ministre de l’Éducation et des Sciences de Lettonie était également présent.

L’accord vient poursuivre une collaboration de plus de 20 ans entre les deux institutions. Celle-ci repose sur des actions telles que :

  • L’échange d’informations techniques ;
  • La participation commune à des programmes de recherche et études scientifiques ;
  • La formation de jeunes chercheurs et d’étudiants en préparation de thèse ;
  • Des publications communes dans les revues scientifiques ;
  • L’implication dans des réseaux liés à la MHD ;
  • L’organisation de conférences et de workshops, notamment la conférence internationale PAMIR ;
  • Des visites d’experts et de professeurs ;

Dans le cadre de cette coopération et par l’intermédiaire de l’Institut français de Lettonie, le poste a soutenu financièrement des mobilités de chercheurs, l’organisation de conférences ainsi que des thèses en cotutelle. Ainsi, plus de dix chercheurs lettons dans le domaine de la MHD ont pu bénéficier d’un financement de leurs thèses en cotutelle entre la France et la Lettonie par les bourses du gouvernement français.

La signature de cet accord est une étape-clé dans la coopération scientifique entre nos deux pays. Le travail de recherche qui sera réalisé dans le cadre de cette collaboration fera l’objet d’une attention particulière du poste.

Dernière modification : 07/07/2016

Haut de page